Vie quotidienne

Qu’est-ce que l’auriculothérapie ?

Pratique paramédicale aussi appelée acupuncture de l’oreille ou auriculopuncture, l’auriculothérapie peut être employée pour soulager des maux variés.

En quoi consiste l’auriculothérapie ?


Les bases théoriques de l’auriculothérapie


L’auriculothérapie est une pratique venue de la médecine traditionnelle chinoise. Elle a été introduite en France par le neurologue Paul Nogier. Son intérêt scientifique est reconnu par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) depuis les années 1990. La théorie de l’auriculothérapie repose sur la conviction que l’oreille externe, en particulier le pavillon, est divisée en zones et en points spécifiques reliés à d’autres organes. En effet, l’oreille représenterait le corps humain en position fœtale (tête en bas). Relié au système nerveux, chaque point activé a un effet sur la zone corporelle correspondante. Par conséquent, en stimulant ces points, il est possible d’agir sur les organes en question depuis l’oreille.

 

Les outils de l’acupuncture auriculaire


Pour mettre en pratique les principes de l’auriculothérapie, plusieurs outils peuvent être mis à contribution, notamment :

  • de très fines aiguilles ;
  • des aimants (billes magnétiques) ;
  • le laser ;
  • le froid ;
  • des décharges microélectriques.

 

Par son lien avec l’acupuncture classique, l’auriculothérapie recourt souvent aux aiguilles. Elles peuvent être posées de manière ponctuelle, le temps d’une séance, ou de façon semi-permanente. Le patient les conserve alors plusieurs heures, voire plusieurs jours, jusqu’à ce qu’elles tombent d’elles-mêmes.

 

En cas d’auriculothérapie par le froid, ou cryoauriculothérapie, les points sont stimulés à l’aide d’azote liquide à -40 °C. Quant au laser, il agit par microvibrations, sans endommager la peau. Le froid et le laser sont réputés offrir des effets à plus long terme que les aiguilles. Selon votre objectif et votre sensibilité propre, vous pouvez donc choisir la méthode d’auriculothérapie qui vous correspond le mieux. D’autres solutions que les aiguilles permettent ainsi à ceux qui en ont la phobie de profiter tout de même des bienfaits de l’acupuncture de l’oreille. L’oreille est un organe complexe et sensible, il est par ailleurs vivement recommandé de consulter un médecin ORL ou un audioprothésiste avant de commencer des séances d’auriculothérapie.

 

Enfin, l’auriculothérapie magnétique recourt à des billes magnétiques fixées à l’oreille à l’aide d’un pansement. Cette méthode est permise par la finesse de la peau de l’oreille.

 

Quand recourir à l’auriculothérapie ?


Le pavillon de l’oreille étant relié par l’intermédiaire du système nerveux central à de nombreuses zones du corps, il est possible de recourir à l’auriculothérapie pour traiter un large éventail de troubles :

  • douleur ;
  • insomnie ;
  • dépendance (tabac, alcool, médicaments…) ;
  • allergies ;
  • stress et anxiété ;
  • problèmes de peau ;
  • phobies ;
  • fertilité…

 

Ainsi, l’auriculothérapie ne combat pas directement une maladie, mais peut contribuer à en atténuer les symptômes. Bien qu’elle se concentre au niveau de l’oreille, elle ne traite pas uniquement les affections liées à cet organe. Cependant, elle peut également se révéler utile en cas d’acouphène ou d’hypoacousie. Elle ne dispense toutefois pas d’un test auditif chez un médecin ORL, pouvant conduire à un appareillage auditif en cas de besoin, dont vous pourrez bénéficier en prenant rendez-vous auprès d’un audioprothésiste.

 

Une séance d’acupuncture auriculaire peut également s’envisager avant ou pendant une opération chirurgicale, en complément de moyens classiques d’atténuation de la douleur ou pour diminuer le stress préopératoire. Elle peut ainsi aider à réduire les doses d’anesthésiants ou de calmants pour les personnes qui y sont particulièrement sensibles ou les supportent mal. Dans la même optique, l’auriculothérapie peut contribuer à diminuer les effets secondaires indésirables d’une opération ou d’un traitement.

 

Quels sont les risques de l’auriculothérapie ?


Pratique non invasive, l’auriculothérapie s’adresse à tous. Selon les patients, il est possible de ressentir une certaine douleur durant la séance, mais qui ne se prolonge pas au-delà. Le véritable risque est essentiellement infectieux, mais il est éliminé par l’emploi d’aiguilles stériles à usage unique. Les aiguilles semi-permanentes en particulier peuvent provoquer de micro-saignements sans gravité. De manière générale, il convient de se rendre à une séance d’acupuncture auriculaire lorsque le pavillon de l’oreille est en bonne santé, c’est-à-dire sans lésions, qui ne feraient qu’accroître le risque d’infection.

 

Il existe cependant une contre-indication à l’auriculothérapie en fonction de la méthode choisie pour les personnes :

  • enceintes ;
  • épileptiques ;
  • porteuses d’un stimulateur cardiaque.

 

Le principal risque cependant consiste à abandonner un traitement efficace contre une pathologie pour ne plus s’en remettre qu’à l’auriculothérapie. Cette pratique se révèle en effet bénéfique comme complément, mais n’est pas recommandée en tant que traitement seul.

 

Durée d’une séance et du suivi en auriculothérapie


Une séance d’acupuncture de l’oreille dure en général une petite heure. Le nombre de rendez-vous nécessaires avec le praticien dépend en revanche de la sensibilité de chaque patient, du type de trouble à traiter ainsi que de l’ancienneté de ce trouble. Plus il est présent depuis longtemps, plus il faudra travailler sur le système nerveux central pour obtenir un résultat. C’est ensuite au patient de reprendre un rendez-vous dès lors que ses troubles lui semblent réapparaître. Dans certains cas, notamment lorsqu’il s’agit de traiter des symptômes d’addiction, une seule séance peut s'avérer efficace.

 

Qui peut pratiquer l’auriculothérapie ?

Quoique l’auriculothérapie ne soit pas pleinement considérée comme une discipline médicale en France, la jurisprudence considère l’acupuncture comme un acte médical. Par conséquent, seules les personnes faisant partie du corps médical sont autorisées à pratiquer l’auriculopuncture. Si vous souhaitez effectuer une séance, vous pouvez donc vous tourner, en fonction du but de la séance, vers :

  • un médecin ;
  • un chirurgien-dentiste ;
  • une sage-femme.

 

La pratique de l’auriculothérapie nécessite une formation spécifique qui dure plusieurs jours. Chaque praticien est ensuite libre de se perfectionner ou non. Nous vous recommandons donc de prêter attention au cursus du médecin que vous choisissez. Pour exemple, l’école du GLEM (Groupe lyonnais d’études médicales), fondée en 2007 sur la base de l’association originellement lancée par le docteur Paul Nogier à Lyon, est une référence en la matière, aussi bien en France qu’à l’échelle internationale. Il s’agit d’une formation échelonnée sur 2 ans se clôturant par l’obtention d’un examen.

Plus de publications

En voir plus

Qu’est-ce qu’un appareil auditif de classe 1 ?

Les appareils auditifs de classe 1 permettent de corriger efficacement l’audition. Ces aides auditives peuvent changer votre quotidien tout en restant discrètes.

Lire l'article

Tout savoir sur les modalités de remboursement d’une aide auditive

Le port d’une aide auditive permet de bien entendre au quotidien. Retour sur les modalités de remboursement de l’appareil auditif pour bénéficier d’une prise en charge.

Lire l'article

Quel est le prix d’une aide auditive ?

Pour choisir un appareil plutôt qu’un autre, le prix d’une aide auditive est souvent considéré comme un critère important. Comment bien estimer son coût ?

Lire l'article