Vie quotidienne

Oreille bouchée : que faire ?

Plusieurs causes peuvent entraîner la sensation d’avoir une oreille bouchée. L’attitude à adopter doit alors être adaptée pour un débouchage efficace.

Quels sont les symptômes d’une oreille bouchée ?


Lorsqu’une oreille se bouche, elle engendre des sensations qu’il est rare de ne pas remarquer. La sensation peut être ponctuelle ou durer plus longtemps en fonction de son origine, mais elle se caractérise par des symptômes tels que :

  • l’impression d’entendre sa propre voix plus fort ;
  • l’impression d’entendre davantage ses bruits internes ;
  • une perte audition plus ou moins importante ;
  • bourdonnements, voire acouphènes ou vertiges…

 

Ces sensations s’expliquent par le fait que les ondes sonores arrivent modifiées au tympan, car elles ont rencontré un obstacle dans le conduit auditif : eau, air sous pression, cérumen… Les sons vous parviennent ainsi étouffés. Certaines personnes peuvent même aller jusqu’à ressentir des démangeaisons, des claquements dans les oreilles ou les sinus, ou à avoir légèrement la tête qui tourne lorsqu’elles sont immobiles.

 

Ces symptômes peuvent être le fruit de causes variées. Il est important d’en identifier précisément l’origine afin de pouvoir agir efficacement. Si ceux-ci persistent, il est recommandé de consulter un médecin pour qu’il réalise un examen clinique ou de se rendre chez un audioprothésiste. Vous pouvez à cet effet prendre rendez-vous pour un test auditif gratuit* dans l’un de nos centres ALAIN AFFLELOU Acousticien afin de faire un point sur vos capacités auditives avec un professionnel.

 

Oreille bouchée en raison de l’altitude ou de l’eau


L’altitude a un véritable impact sur nos oreilles. En effet, elle entraîne un changement de pression capable de causer des troubles auditifs. Avec l’altitude, la pression devient plus faible et la trompe d’Eustache ne parvient pas toujours, ou pas immédiatement, à rééquilibrer ce changement de pression afin de préserver le tympan. Les activités de montagne que sont le ski, l’alpinisme et la randonnée vous exposent donc à ce type de sensation d’oreille bouchée. Elle survient d’autant plus nettement que le changement de pression est rapide, notamment lorsque vous grimpez une route raide en voiture, lorsque vous prenez l’avion ou lorsque vous empruntez une télécabine, à la montée comme à la descente. Il en va de même si vous pratiquez la plongée. Dans les cas les plus extrêmes (lésion), on parlera alors de barotraumatisme.

 

Lorsque l’oreille est bouchée en raison d’un changement de pression, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • patienter jusqu’à ce que la trompe d’Eustache fasse son travail d’elle-même ;
  • vous boucher le nez et souffler par le nez tout en gardant la bouche fermée : c’est la manœuvre de Valsalva. Attention toutefois à ne pas abuser de cette méthode : son utilisation prolongée peut entraîner différents problèmes (au niveau de la pression sanguine, de la respiration, de la posture…) ;
  • mâcher un chewing-gum et déglutir amplement et de manière répétée.

 

Dans tous les cas, le but est d’ouvrir les trompes d’Eustache. Plus technique, la manœuvre de Frenzel est davantage spécifique à la pratique de la plongée. Si aucune de ces manœuvres ne semble fonctionner et si la sensation d’oreille bouchée se prolonge plus de quelques heures, il est recommandé d’aller consulter un médecin.

 

Que faire quand on a une oreille bouchée à cause d’une infection ?


Lors d’une infection dans la sphère ORL (oto-rhino-laryngologique), composée du nez, de la gorge et des oreilles, les trompes d’Eustache se trouvent également affectées, en plus des muqueuses et autres zones qui peuvent s’enflammer et gonfler. Comme en cas de changement de pression, les trompes d’Eustache se ferment, notamment en cas :

  • d’otite ;
  • d’angine ;
  • de rhume.

 

Ce n’est pas toujours le cas, mais il n’est pas rare de subir la sensation d’oreille bouchée lorsqu’on contracte l’une de ces maladies. Dans la plupart des cas, il n’y a pas à traiter l’oreille bouchée en elle-même : ce symptôme disparaîtra en traitant la source de la maladie. C’est donc votre médecin que vous devez aller consulter si vous ne guérissez pas en quelques jours. Il vous prescrira les médicaments nécessaires. En attendant, la manœuvre de Valsalva peut vous soulager ponctuellement.

 

Quoiqu’il ne s’agisse pas d’une infection, la maladie de Ménière peut également être à l’origine d’une sensation d’oreille bouchée, entraîner une baisse auditive, voire des vertiges intenses. Chronique, cette maladie se manifeste par crises. Si elle est diagnostiquée par votre médecin ORL, la prise d’un rendez-vous avec nos audioprothésistes pour prévoir le port d’un appareil auditif vous permettra de compenser la perte auditive.

 

Si votre oreille est bouchée en raison d’une infection, il est recommandé d’éviter de pratiquer une activité qui pourrait renforcer le problème. Mieux vaut ne pas prendre l’avion, ne pas faire de plongée ou d’alpinisme durant la durée de la maladie.

 

Soulager une oreille bouchée par le cérumen


L’oreille produit naturellement du cérumen, qui lui permet de s’autonettoyer et lui sert de protection. En effet, cette cire légèrement collante emprisonne peaux mortes, petits insectes, bactéries et autres intrus dans le conduit auditif avant de les éliminer progressivement vers l’extérieur. Cependant, pour des raisons génétiques notamment, certaines personnes régulent mal leur production de cérumen, fabriqué en excès, qui a alors davantage de difficultés à s’évacuer naturellement et peut finir par créer un bouchon. Une haute densité de poils dans l’oreille ou une mauvaise utilisation du coton-tige peuvent également conduire à l’accumulation de cérumen dans le conduit auditif, à l’origine d’un bouchon d’oreille conduisant à la sensation d’oreille bouchée.

 

Il convient alors de déboucher l’oreille en éliminant l’excès de cérumen. Contrairement à un réflexe répandu, le coton-tige n’est pas votre meilleur allié, car il ne fera que repousser le bouchon plus près du tympan. Mieux vaut chercher à ramollir le cérumen afin qu’il s’évacue plus facilement. Plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre :

  • injection d’eau tiède ;
  • sérum physiologique ;
  • eau de mer ;
  • huile d’olive…

 

Ces produits doivent être introduits dans l’oreille en douceur. Maintenez la tête penchée sur le côté durant quelques minutes et répétez l’opération tous les jours jusqu’à ce que le cérumen soit dissous et pensez toujours à bien sécher votre oreille afin de limiter les risques d’infection. Si vous portez un appareil auditif, pensez à nettoyer régulièrement son filtre pare-cérumen et n’hésitez pas à demander conseil dans l’un de nos centres ALAIN AFFLELOU Acousticien pour l’entretien de vos aides auditives.

 

*Test auditif gratuit : Test non médical. Il ne remplace pas un suivi régulier par un oto-rhino-laryngologiste qui est le seul à même de diagnostiquer un trouble auditif et de prescrire un traitement adapté.

Plus de publications

En voir plus

Comment nettoyer ses oreilles ?

Nettoyer ses oreilles consiste essentiellement à retirer l’excédent de cérumen naturellement produit par les glandes du conduit auditif. Voici les précautions à prendre.

Lire l'article

Faut-il une ordonnance pour acheter un appareil auditif ?

Une aide auditive est un produit médical. Par conséquent, il est indispensable d’obtenir une ordonnance signée par votre ORL ou médecin généraliste.

Lire l'article

Quelles sont les aides auditives remboursées à hauteur de 100% ?

Pour bien entendre au quotidien, les aides auditives sont un outil précieux. ALAIN AFFLELOU Acousticien vous informe des appareils auditifs remboursés à 100%.

Lire l'article