Vie quotidienne

Comment nettoyer ses oreilles ?

Nettoyer ses oreilles consiste essentiellement à retirer l’excédent de cérumen naturellement produit par les glandes du conduit auditif. Voici les précautions à prendre.

Les oreilles se nettoient par elles-mêmes !


L’utilité du cérumen pour les oreilles

Avant de vous lancer dans le nettoyage trop régulier de vos oreilles, il est important de savoir que le cérumen auquel vous voulez faire la chasse est avant tout votre allié ! En effet, il joue un rôle majeur dans la protection du conduit auditif en contribuant à évacuer poussières, insectes, bactéries, peaux mortes et autres éléments indésirables. Sa consistance légèrement collante limite en effet la progression des intrus dans le conduit auditif tout en constituant une barrière contre l’excès d’eau. En outre, le cérumen s’évacue naturellement, en particulier grâce aux mouvements de la mâchoire.

 

Quand accélérer le nettoyage de ses oreilles ?

Le cérumen constitue donc une protection indéniable pour votre conduit auditif, qui est une partie de l’oreille particulièrement sensible. La plupart du temps, il n’y a pas vraiment besoin d’intervenir pour le nettoyage de l’oreille, une hygiène corporelle normale suffit à son entretien quotidien. Cependant, il peut devenir nécessaire de nettoyer ses oreilles de manière plus efficace, en particulier pour les personnes :

  • produisant beaucoup de cérumen pour des questions génétiques ;
  • dont le cérumen a du mal à s’évacuer en raison de poils d’oreille abondants ;
  • dont le cérumen reste bloqué à cause d’un conduit auditif particulièrement étroit ;
  • dont le port d’une aide auditive limite l’évacuation naturelle du cérumen…

 

Dans ces situations, il est nécessaire de nettoyer vos oreilles pour préserver votre capacité auditive. En effet, l’excès de cérumen peut conduire à la formation d’un bouchon diminuant la perception des sons.

 

À quelle fréquence nettoyer ses oreilles ?

Il n’y a pas de fréquence type à respecter pour nettoyer ses oreilles. Tout dépend de la quantité de cérumen qu’elles produisent et de la gêne ressentie. Si leur production est « normale », vous pouvez vous fier à la capacité autonettoyante de vos oreilles et sur la prise régulière de douches. Si vous constatez un excès de cérumen, éliminez-le dès que vous détectez des accumulations. Les personnes qui portent un appareil auditif doivent également penser à nettoyer leur filtre pare-cérumen. Son encrassement conduit souvent à une panne ! Chez ALAIN AFFLELOU Acousticien, nous vous proposons tout l’équipement nécessaire pour le nettoyage de votre aide auditive. Si cela ne suffisait pas, prenez rendez-vous dans un centre près de chez vous pour un entretien de vos aides auditives avec un audioprothésiste.

 

Les outils pour aider vos oreilles à se nettoyer


Attention aux cotons-tiges

Vos oreilles sont des organes particulièrement délicats. Il est donc important de procéder à leur nettoyage avec un maximum de douceur. Le premier réflexe consiste à s’emparer d’un coton-tige dont l’extrémité en coton semble au premier abord parfaitement adaptée. Pourtant, il se révèle être un outil à éviter lors du nettoyage des oreilles. En effet, il a tendance à repousser le cérumen vers le fond du conduit auditif et provoque une accumulation que l’oreille n’arrivera plus à éliminer naturellement. En outre, lorsqu’il est poussé trop loin dans l’oreille, le coton-tige peut engendrer des blessures au tympan. Enfin, le coton-tige étant à usage unique, son impact écologique important joue également en sa défaveur, d’autant plus que de meilleures solutions existent.

 

Le cure-oreille

Venu d’Asie, le cure-oreille ou oriculi est une version plus écologique et moins dangereuse pour les oreilles que le coton-tige. En effet, il n’y a pas de limites à son utilisation : il est entièrement réutilisable. Souvent fabriqué en bambou ou en inox, il se tient comme un stylo et permet de « gratter » l’oreille grâce à la partie incurvée située à son extrémité. Attention cependant à ne pas aller trop loin dans le conduit auditif afin de ne pas atteindre le tympan. Il est de toute façon inutile de chercher à entrer trop profondément dans l’oreille : nettoyez surtout le pavillon et l’entrée du conduit. Procédez en outre avec douceur afin de ne pas créer de lésions dans le conduit auditif en cherchant à gratter trop fort : ce n’est pas nécessaire.

 

Les bougies auriculaires

Les bougies auriculaires fonctionnent grâce à un phénomène de sous-pression. En effet, elles sont posées à l’entrée du conduit auditif de manière étanche. Cependant, leur efficacité dans le nettoyage des oreilles est largement contestée et le risque de brûlure est réel. Il est en outre difficile de les utiliser soi-même sur ses propres oreilles : une personne tierce est indispensable.

 

Quels produits pour nettoyer ses oreilles ?


L’eau, un produit suffisant dans la plupart des cas

L’eau est tout indiquée pour se nettoyer les oreilles, même en cas de production excessive de cérumen. En effet, vous pouvez jouer sur la pression exercée en utilisant une seringue à ballonnet. Vous en trouverez aisément en pharmacie. Ce type de seringue permet simplement d’appliquer de la pression à l’eau contenue dans le ballon pour obtenir un jet qui décollera le cérumen des parois de l’oreille. Préférez de l’eau à 37 °C pour votre confort et penchez la tête. Attention toutefois à ne pas mettre trop de pression afin d’éviter d’endommager le tympan.

 

Autre astuce : le lavage d’oreille à la vapeur. La technique est la même que pour se déboucher le nez en cas de rhume : versez de l’eau bouillante additionnée de camomille (effet antibactérien) dans un bol et gardez l’oreille au-dessus pendant une dizaine de minutes, en utilisant un tissu pour que la vapeur ne se volatilise pas. La vapeur ramollit la cire et la rend plus facile à enlever. Il en va de même de l’eau salée.

 

Des huiles minérales ou végétales comme l’huile d’olive ou d’amande douce peuvent également être distillées dans le conduit auditif. Quelques gouttes suffisent et vous profitez de leur effet purifiant ou protecteur pour la peau. Il faut cependant rincer votre oreille après utilisation.

 

Faut-il recourir à des sprays nettoyants ?

En cas de production abondante de cérumen, votre médecin ou audioprothésiste peut le cas échéant vous conseiller un spray nettoyant adapté. Il suffit alors de pulvériser le produit dans l’oreille et de s’assurer d’une répartition homogène par de petits massages du bout des doigts. Le produit désagrège alors les particules de cérumen. Une utilisation deux fois par semaine maximum est préconisée afin d’éviter le risque d’irritations.

 

Vous n’avez pas de bouchon d’oreille et constatez une perte auditive ? Profitez d’un test auditif gratuit en centre* pour en avoir le cœur net.

 

*Test auditif gratuit : Test non médical. Il ne remplace pas un suivi régulier par un Oto-rhino-laryngologiste qui est le seul à même de diagnostiquer un trouble auditif et de prescrire un traitement adapté.

Plus de publications

En voir plus

Comment nettoyer ses oreilles ?

Nettoyer ses oreilles consiste essentiellement à retirer l’excédent de cérumen naturellement produit par les glandes du conduit auditif. Voici les précautions à prendre.

Lire l'article

Faut-il une ordonnance pour acheter un appareil auditif ?

Une aide auditive est un produit médical. Par conséquent, il est indispensable d’obtenir une ordonnance signée par votre ORL ou médecin généraliste.

Lire l'article

Quelles sont les aides auditives remboursées à hauteur de 100% ?

Pour bien entendre au quotidien, les aides auditives sont un outil précieux. ALAIN AFFLELOU Acousticien vous informe des appareils auditifs remboursés à 100%.

Lire l'article